Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fashion Briefing

Parce que rien ne se crée, rien ne se perd ... Et tout se transforme !

Chronique#16 - C'est quoi mon problème avec les chaussures

Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...
Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...
Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...
Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...
Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...

Non pas une, ni deux, ni trois mais ...quatre paires de chaussures ...

Ce n'est pas la première fois que j'aborde dans ces colonnes mon addiction aux chaussures. Heureusement, depuis que je me ballade sur les réseaux sociaux, je me rends compte que cette maladie est largement répandue et semble tout à fait tolérée (voire carrément considérée comme un gène indispensable dans la secte histérico-compulsive des fashionistas) .

Il n'empêche. J'ai quand même eu une (forme) d'éducation (maman, ne prend pas pour toi cette remarque un peu désobligeante). On remplace, par une paire neuve, une paire de chaussures usée . Mais on a pas besoin de 5 paires d'escarpins noirs. Ou 5 de rouges, d'ailleurs.

Cette semaine, petite escapade aux ventes privées Sergio Rossi (merci pour l'invitation O.). Je n'avais besoin de rien. A l’extrême limite, une paire de ballerines auraient, peut-être, été conforme à ce qui s'approche d'un "besoin". Voire des bottes plates (c'est vrai, aussi incroyable que cela puisse paraître, je n'en ai pas. Enfin si, des bottes de cheval, mais ça compte pas).

Au final, je suis repartie avec 4 paires d'escarpins, parce que :

- je n'avais plus de chaussures rouges (FAUX : j'en ai plein, mais pas open toes et sling back*)

- je n'avais pas de chaussures turquoises (FAUX : j'en ai deux paires, mais je les mets tout le temps. Mais comme c'est utile, cela ne compte pas)

- je n'avais pas d'escarpins verts d'eau (VRAI (haa quand même) : donc j'en avais VRAIMENT besoin ... Besoin > à Utile dans la chaîne vestimentaire, j'étais donc obligée de les acheter)

- je n'ai pas pu résister à ces beautés noires et dégradées de vert/turquoise (VRAI : et en fait, je n'aurai probablement dû acheter que celles-là).

Mais voilà, je n'ai AUCUNE volonté. Et j'ai acheté 4 paires pour le prix de 1 (vous vous demandiez quand j'allais sortir cet argument MASSUE et irréfutable).

Je vais pourtant m'épargner un psy : je me souviens que mon père cachait dans son garage les dizaines de paires qu'il achetait, en soldes, dans le magasin d'usine près de chez nous (sa pointure est celle des chaussures d'exposition, donc il avait un choix de fou). Et il les sortait, au fur et à mesure, pendant l'année. #secretdefamille #révélations

Voilà. Tout cela c'est encore de ta faute, papa.

Mais je t'aime quand même.

* cela sonne mieux que "à bouts ouverts" et avec une "bride à l'arrière". Enfin, moi je trouve.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Fashion Briefing

Fashion Briefing c'est un concept : peut-on avoir un blog mode après 40 ans. La réponse est dans les posts ! Chronique, Briefing, mode, lifestyle et un peu de couture, tout y est ...
Voir le profil de Fashion Briefing sur le portail Overblog

Commenter cet article

O. 15/12/2015 17:12

Many Thanks pour la dédicace ! Elles valaient toutes le coup d'être achetées! Elles sont superbes! Mon coup de coup de cœur les noirs arc en ciel #mylittleponey

Ella 14/12/2015 22:34

Je te rassure ma belle, tu n'a aucun problème d'addiction, en tout cas pas plus que n'importe quelle fille passionnée de mode :)) Même si on a plusieurs paires de chaussures rouges, ce sont pas les mêmes!!! Et l'argument du prix est essentiel (pour se donner bonne conscience) :)

Fashion Briefing 15/12/2015 11:52

Tu m'as comprise. je le savais. Bises