Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fashion Briefing

Parce que rien ne se crée, rien ne se perd ... Et tout se transforme !

Chronique#40 - Les résolutions du 1er janvier

(J’aurai pu compléter ce titre par « … celles que l’on ne tient jamais ».)

Les résolutions du 1er janvier, c’est un peu comme celles de la rentrée de septembre - post grandes vacances - :

  • ambitieuses (grimper en haut de l’Everest – quoi que, depuis que j’ai vu un film sur le sujet, cela me fait moins rêver),

  • utiles (être plus organisée, faire à manger au moins une fois par semaine, …),

  • enthousiastes (faire les devoirs avec les enfants dans la joie et la bonne humeur , ...),

  • souvent nécessaires (faire du sport, manger mieux, faire du sport, arrêter de fumer – ha ça, c’est fait de mon côté, mais c’est un message subliminal pour les copines accros qui me lisent -, faire du sport … )  

  • … et vite abandonnées (le 2 janvier, dès que l’on a repris le boulot, le train-train, la routine).

Qu’à cela ne tienne, je me suis demandée pourquoi on se posait tout de même la question. Soyons un tantinet honnêtes : on a beau clamer « Nan, mais moi, j’arrête, c’est stupide les résolutions du 1er janvier », dans notre tête, on se lance tout de même quelques défis, quelques challenges. Mais on ne les partage pas, comme cela, si on ne les réalise pas, on a que sa conscience à gérer…

Moi, j’adore les résolutions, parce que déjà j’adore les listes (j’ai déjà  parlé de ce tropisme, ici) donc le 25 décembre, je commence à construire des listes dans ma tête.

D’ailleurs, ma première résolution 2017, c’est de faire des listes moins longues. Je m’explique, je fais une liste de base avec une quinzaine de « to-do » mais je mets en place une règle : pour ajouter une tâche à ma liste, il faut que j’en ai réalisé une, une sortie autorise une entrée.

Parce qu’une liste de résolutions, surtout chez moi, peut ne pas avoir de fin (car s’y ajoutent, la « life List » - la liste des trucs que je dois faire dans ma vie -, la « shopping list » - celle-là je la partage avec beaucoup de monde -,  la liste des pays à visiter, des livres à lire, la play-list, …). Une liste trop longue peut entraîner la procrastination (trop de choses à faire), qui entraîne la frustration, qui entraine la déprime.

(Oui, oui, je me rends bien compte, en me relisant, que j’ai l’air complètement folle.)

En attendant, cela reste une résolution facile facile à mettre en place (il en faut, toujours au moins une, dans sa liste de résolutions), et c’était juste en guise d’introduction.

Cette année, j’innove avec la résolution partagée.

Le 1er janvier, sur la route, lorsque l’on a demandé aux enfants, « C’est quoi votre résolution de l’année 2017», Junior 2, en plein clash royale, nous a répondu « Tu peux me reposer la question demain, steplait ? », tandis que Junior 1 a soupiré « Ha non, mais là j’ai mal au ventre, avec cette route, je peux pas réfléchir … »

Du coup, Monsieur MonMari et moi on a réfléchit et on a dit la même chose : « Nous, on voudrait plus de sérénité dans nos relations ». Et dans « Nos relations », on ne parle pas de « Lui et Moi » ou de « Nous et de nos Relations Sociales ».

On veut dire, « Nous et les enfants ». Wow. Je sais. C’est grave A-M-B-I-T-I-E-U-X.

Donc, j’ai cherché une appli sur internet pour partager cette bonne résolution à 4 et mettre en place des meetings et des to-do (Héhéhé. Oui, faut quand même que je me fasse un peu plaisir), pour les réaliser. Monsieur MonMari a commencé à froncer les sourcils en suggérant que c’était peut-être un peu trop … mais d’un autre côté, j’essaie de mettre du ludique dans la résolution (et, je vous l’avoue, une appli sur téléphone pourra peut-être mobiliser Junior2 et Junior1, sinon, c’est mort). Avec des petits events de moment à 4 : une partie de playstation (et ouais, je suis prête à tout), du trampoline, un documentaire sur la seconde guerre mondiale (ça, c’est mon idée, et cela rentre dans la catégorie Acculturer Mes Enfants, projet « documentaire-Une-fois-par-mois ». Je sais, c’est pas gagné. D'ailleurs, c'était déjà une résolution de septembre).

 

Je vous tiendrai au courant de nos avancées (on est que le 3 janvier, hein !).

En attendant, je vous souhaite à toutes et tous une excellente année. Avec ou sans résolutions.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Fashion Briefing

Fashion Briefing c'est un concept : peut-on avoir un blog mode après 40 ans. La réponse est dans les posts ! Chronique, Briefing, mode, lifestyle et un peu de couture, tout y est ...
Voir le profil de Fashion Briefing sur le portail Overblog

Commenter cet article

Slow Down 03/01/2017 21:15

J'adore ton billet qui nous résume si bien tous, car je crois que nous nous ressemblons tous lorsqu'on en vient aux résolutions! Comme toi, je suis une list - addict, donc je n'attends jamais le 1er janvier, mon smartphone est blindé de liste en tout genre !
Très ambitieuse cette résolution familiale, mais je la retiens car elle a ses vertus. J'aimerais quand même être une petite souris et voir la tête de tes enfants lors des débriefs !!!
Happy new year !

Fashion Briefing 04/01/2017 22:20

Pour l'instant mon plan appli à plutôt foiré ... mais j'ai une idée

Marquis Paris 03/01/2017 16:20

J'aime bien ta résolution car elle est pleine de vie (comme toi, en somme).
Ambitieuse, vu les deux jeunes parties impliquées mais... je crois en toi ! en vous !
(et je note la résolution-cigarettes :-))
Des baisers !

Fashion Briefing 04/01/2017 22:18

Merci pour le soutien (notamment vis à vis des deux monstres). Et j'aurais pu ajouter : retrouver mes clés en résolution