Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fashion Briefing

Parce que rien ne se crée, rien ne se perd ... Et tout se transforme !

Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Je ne me suis jamais vraiment intéressée à cette créatrice, jusqu'à tout récemment. A l'occasion d'une visite privée de la Maison Elsa Schiaparelli, au 21 place Vendôme, j'ai découvert l'univers atypique et onirique de cette grande dame. Et j'ajouterai également son pragmatisme car, si ses créations semblent parfois excentriques, elle a fait preuve d'un grand sens pratique signant - tout comme Gabrielle Chanel et dans style très différent- , les fondamentaux de la tenue de la femme moderne. Je vais y revenir.

Ci-dessous quelques photos prises dans une partie de l'appartement, que je partage avec vous, mais qui ne présentent pas un grand intérêt (je vous les montre quand même, car c'est finalement, le prétexte de ce billet !). J'avais retenu de cette créatrice l'influence omniprésente du surréalisme, mais qui me semblait être juste de l'opportunisme (je n'avais pas bien intégré le choc artistique - et donc l'affront à la bienséance et au classicisme - que ce mouvement avait représenté).

J'ai donc découvert une artiste en phase avec le temps ... à venir, à l'énergie et au tempérament qui force l'admiration. On oppose généralement Elsa Schiaparelli et Gabrielle Chanel - on les disait même ennemies - , mais je retiendrai, pour ma part, leur grande complémentarité, voire même leur proximité dans la singularité !

Source : "Le Petit Livre de Schiaparelli", Emma Baxter-Wright, aux éditions Eyrolles

Petit tour de piste des créations qui ont plus particulièrement retenu mon attention, car elles ont été au centre des collections de ces dernières années. Parce que oui, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !!

L'un des salons d'essayage, l’aquarelle originale du parfum  ... et un bijou surréaliste ...
L'un des salons d'essayage, l’aquarelle originale du parfum  ... et un bijou surréaliste ...
L'un des salons d'essayage, l’aquarelle originale du parfum  ... et un bijou surréaliste ...
L'un des salons d'essayage, l’aquarelle originale du parfum  ... et un bijou surréaliste ...

L'un des salons d'essayage, l’aquarelle originale du parfum ... et un bijou surréaliste ...

Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Le pull à noeud

Le trompe-l’œil est l'une des marques de fabrique de la créatrice. Bien avant Sonia Rykiel ;+)

La jupe culotte

Elsa Schiaparelli a créé le scandale en équipant la célèbre joueuse de tennis Lili de Alvarez, en 1931, de la première jupe culotte de l'histoire. Quelle libération (il faut rappeler que les femmes jouaient au tennis en jupe ... longue). Et tellement tendance encore en 2016 !

Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Les imprimés

Les choix d'Elsa Schiaparelli étaient osés, colorés, relevés. Vous noterez la robe en poils de singe (une paire de chaussures - également en poils - complétait cette tenue). PIcasso, Dali, Cocteau ... et la robe en chairs arrachées vaut son pesant de cacaouètes, non ?

Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Utile, pas futile

Sur l'utilisation des matières nouvelles, elle fut la première a :

  • proposer des gants fermés par une bande élastique, ce qui évitait le long et fastidieux boutonnage des gants longs
  • des chaussures d'été, à rubans amovibles, coordonnables avec ses tenues
  • le premier sac banane (mais en beaucoup moins moche)
  • des souliers en daim, munis de fixations elastiques, encore, releguant aux oubliettes les boucles et lacets
  • elle a, comble du "chicpratique", confectionné un gant intégrant une allumette de dépannage, glissée dans un revers, avec grattoir intégré au poignet
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme
Chronique#23 - Schiaparelli, l'art et le pragmatisme

Rose Shocking

Cette couleur n'EXISTAIT pas avant Elsa. Elle n'est certes pas la seule a avoir créé une couleur (demandez à Klein), mais elle a certainement été la première a osé une couleur aussi marquée.

J'espère que cette visite vous a donneé envie d'en savoir plus.

Ne passez pas à coté du très beau site de la Maison : http://www.schiaparelli.com/fr/

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Fashion Briefing

Fashion Briefing c'est un concept : peut-on avoir un blog mode après 40 ans. La réponse est dans les posts ! Chronique, Briefing, mode, lifestyle et un peu de couture, tout y est ...
Voir le profil de Fashion Briefing sur le portail Overblog

Commenter cet article

Slow Down 10/04/2016 22:28

Une femme en avance sur son époque, et qui l'a révolutionnée, tout en élégance et audace.
Tu as dû te régaler. Je vais aller voir le site et sur site!
Belle semaine

Fashion Briefing 11/04/2016 19:43

Tu me raconteras : je suis preneuse de ton avis ! Bises