Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fashion Briefing

Parce que rien ne se crée, rien ne se perd ... Et tout se transforme !

Chronique#9 - La croisière s'amuse (1/3) Bari|Olympie

Santorin
Santorin

Je vous entends d'ici : "Une croisière ? Mais c'est pour les seniors (terme politiquement correct désignant les vieux)."

Puis, deuxième cri du cœur : "Vous n'êtes plus très jeunes mais quand même !"

Et bien oui, nous (mon mari est totalement solidaire, je tiens à le préciser) avons bravé les à-priori et nous sommes abandonnés à une forme de facilité : changer de ville chaque jour sans se fatiguer en voiture, ne pas faire à manger ( donc pas de courses non plus), disposer de deux piscines à deux portées de cabines (et avec deux garçons de 10 et 13 ans c'est juste une question de survie) et ... voilà.

Je reviendrai plus tard sur les plus et les moins mais avant tout, petit aperçu de nos visites touristiques !

Jour 1 - Italie/Bari
C'est toujours compliqué de parler objectivement d'un endroit que l'on a pas particulièrement aimé (commence bien cette croisière). On se dit "Faut pas comparer, bla-bla-bla ...". Ok. Mais depuis un an, on a tout de même visité Rome et Venise ... Du coup, Bari, cela ne nous a pas emballé-emballé !
Donc, si on a jamais visité l'Italie, cette ville des Pouilles a un centre historique - entre médiéval et byzantin - qui abrite quelques belles églises et basiliques dont celle de Saint-Nicolas (amis belges : c'est bien celui qui distribue des cadeaux aux enfants le 6 décembre), dont les cryptes sont richement décorées. 
C'est le côté positif. Par contre, le bord de mer qui mène au port est déprimant au possible : sale (à l'avenant de la ville pas très propre) brises vagues en béton tout le long de la "promenade", une odeur de poissons morts ... Et que des messieurs (pas une femme à l'horizon) qui se font bronzer sur les parapets (véridique : une ambiance, je vous dis !).
Après, dans le centre ville (hors site historique), c'est blindé de boutiques (dont Chanel) ce qui contraste avec le côté un peu paumé de cette ville. Apparemment, il y a de belles visites à faire dans les alentours (village des trullis, à Alberobello). À tester probablement.
Les enfants ont inventé un slam pour illustrer leur ressenti (attention, création !) : "Si tu n'as pas vu Bari, ben t'as pas raté ta vie ! Et si t'as visité Bari, va-s-y retourne à Paris ..."
Note du groupe : 2,25/10 (ouch)
Bari
Bari
Bari

Bari

Jour 2 - Grèce /Katakolon /Olympie

Le cœur de l'olympisme, le temple du sport. Là où tout à commencé. Nous remontons quelques 2000 en arrière et découvrons le premier village olympique : c'était ultra organisé ( douches, bains, thermes, appartements, maisons, centres d'entraînement par type de sport ...). La chaleur qui nous écrase ( on avoisine les 40 degrés) me fait plaindre ces pauvres sportifs. Puis je me rappelle que bon, avec tous les murs et enceintes qui devaient entourer cette mini ville, une certaine fraîcheur (tout est relatif 25 degrés dans une pièce quand il fait 40 dehors, c'est frais) devait rendre l'effort supportable. Le site est prodigieux et même en ruines, on arrive à se projeter au milieu de tous ces hommes. Oui, car à Olympie, il n'y a que des mâles. Nous avons appris, dans l'un des musées qui entourent le site, que les jeux étaient exclusivement réservés aux hommes. Les sportifs étaient des hommes ( des ados et des enfants avaient également leurs épreuves), leurs instructeurs aussi. Les combats étaient ouverts à toutes les catégories sociales - des esclaves aux notables -, sauf aux FEMMES). Dans le même musée on apprend tout de même que des jeux ont aussi été dédiés aux femmes, mais beaucoup plus tard et sur un autre site.

Une très belle visite, donc.

Note : 7,6/10

Olympie
Olympie
Olympie

Olympie

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Fashion Briefing

Fashion Briefing c'est un concept : peut-on avoir un blog mode après 40 ans. La réponse est dans les posts ! Chronique, Briefing, mode, lifestyle et un peu de couture, tout y est ...
Voir le profil de Fashion Briefing sur le portail Overblog

Commenter cet article